Anat Baniel method pour enfants

La méthode Anat Baniel pour enfants basée sur la méthode Feldenkrais (ABM)

La Méthode Anat Baniel Pour Enfants (ABM) basée sur la Méthode Feldenkrais a des fondations scientifiques et ses résultats ont été validés par des médecins aux USA. Un praticien de cette méthode utilise des techniques douces et innovatrices pour aider le cerveau d’un enfant handicapé à former de nouvelles connections neuronales et des schémas qui emmènent l’enfant au delà de ses limitations actuelles. Bien qu’il s’agisse d’un processus, les changements commencent immédiatement et sont souvent assez spectaculaires.

Des enfants souffrants des troubles suivants ont bénéficié de l’ABM:

  • IMC, lésions cérébrales de naissance ainsi que des dommages cérébraux (y compris l’AVC).
  • Autisme infantile, désordres du Spectre Autistique, Syndrome d’Asperger et Troubles d’intégration Sensorielle.
  • Blessure du plexus brachial, torticolis et autres blessures de naissance, malformations congénitales
  • Scoliose
  • Syndromes génétiques tels le syndrome de l’X fragile, l’amyotrophie spinale, et la trisomie 21
  • L’hyperactivité et les déficits d’apprentissages
  • Troubles de l’alimentation, l’incontinence de l’intestin et de la vessie et des états sans diagnostic

Pour plus d’informations à propos d’Anat Baniel voir www.anatbanielmethod.com (site en anglais)

Comment est-ce que la Méthode Anat Baniel marche ?

La Méthode Anat Baniel, un travail avec des enfants à besoins spécifiques qui souffrent de désordres du développement, est basée sur la compréhension que beaucoup de maladies et traumatismes de l’enfance interrompent le processus spontané de formation de schémas dans le cerveau par une interruption de la communication qui a besoin d’être en place entre le corps de l’enfant et son environnement et le cerveau de l’enfant. Nous avons trouvé qu’il est souvent possible de communiquer directement avec le système nerveux de l’enfant de manières très douces, et pourtant puissantes, premièrement à travers le mouvement, une augmentation de l’attention consciente et des expériences kinesthésiques non-verbales.

Alors que dans des thérapies traditionnelles il y a un énorme accent mis sur arriver à faire faire à l’enfant ce qu’il devrait être en train de faire selon son âge, avec ABM une approche très différente est prise. Plutôt que de « réparer » le problème directement en focalisant sur les limitations de l’enfant, que cela soit d’étirer un muscle tendu, de s’entraîner à la lecture encore et encore ou de dire à répétition à l’enfant comment entrer en relation avec les autres, la focalisation est déplacée là où se trouvent en réalité les solutions – avec le cerveau.

Tout ce que nous observons dans l’activité d’un enfant en bonne santé est le résultat final d’un processus de différentiation dans le cerveau qui le permet de former de nouvelles connections et de nouveaux schémas. Toutes les expériences que l’enfant cumule, que cela soit à travers ses propres mouvements initialement aléatoires ou ce qui est fait avec lui par ceux qui s’en occupent, sont utilisées par son cerveau comme information avec laquelle se développer et grandir. Quand il y a un problème tel qu’une attaque cérébrale (AVC), l’autisme, l’infirmité moteur-cérébrale (IMC) ou un désordre génétique, ce processus est interrompu et l’enfant manifeste un ensemble de limitations. De forcer des mouvements à un bras spastique donnera normalement peu de résultats, voir pas du tout. D’essayer à répétition avec un enfant qui est incapable de trier des données émotionnelles ou sociales à rentrer en relation avec autrui réussit partiellement au mieux. Car le cerveau est incapable de transformer la stimulation en information avec laquelle créer de nouveaux schémas qui sont nécessaires afin de faire émerger les changements désirés. L’a Méthode Anat Baniel se focalise à aider le cerveau à mieux faire son travail. Elle aide le cerveau à se réorganiser et à retrouver sa grande aptitude à créer, avec consistance, de nouveaux schémas et des solutions efficace.

Etonnamment ce processus peut, et souvent c’est le cas, avancer très vite. Quand un enfant commence à apprendre de cette manière, souvent un progrès signifiant suit. Une intervention tôt peut donner des résultats très rapides mais nous avons aussi eu de grands succès avec des enfants ayant reçus des années de traitements conventionnels avant de découvrir la Méthode Anat Baniel Pour Enfants.

A quoi ressemble le succès avec un enfant à besoins spécifiques?

L’enfant montre des signes de progrès dès les premières leçons d’ABM.

L’enfant devrait se sentir en sécurité, être confortable et heureux pendant les leçons. Les pleurs et la résistance devraient être l’exception. Le véritable apprentissage est une expérience plaisante et satisfaisante.
Un apprentissage continue, de l’amélioration et de la maturation.
A la maison l’enfant commence à spontanément faire seul sans encouragement ce qu’il faisait dans les séances.
Entre les sessions vous devriez pouvoir observer des améliorations supplémentaires spontanées au-delà de ce qui a été accompli dans les leçons d’ABM.

Comment un praticien ABM travaille avec votre enfant pour dépasser des désordres de développement et défis divers?

Si votre enfant ne peut pas s’asseoir seul, ou s’il ne peut pas se tenir ni marcher à quatre pattes ni se mettre debout seul, on ne va pas le forcer dans ces positions, ni le placer dans un appareil qui va le « tenir » dans une position, sauf si l’on croit qu’il ne va jamais être capable de le faire seul. Si votre enfant est incapable de lire malgré des heures d’enseignement on va demander dans un premier temps qu’il arrête d’essayer de lire. S’il persévère on ne va pas le forcer à s’arrêter. Au lieu de ça on va engager l’enfant dans un processus qui fournit à son cerveau les conditions et l’information qu’il a besoin afin de commencer à apprendre. A travers ce processus le cerveau de votre enfant va former de nouveau schémas neuronaux qui manquaient à cause de sa maladie ou blessure. Une fois que ces éléments là sont en place, votre enfant va spontanément commencer à faire ce qu’il ou elle ne pouvait pas faire avant.

Au début on aime travailler avec votre enfant de manière concentrée. Cela donne à votre enfant l’opportunité de bénéficier de l’ABM aussi pleinement que possible, et pour vous d’évaluer l’utilité de la méthode pour votre enfant. Initialement on aime donner les leçons groupées sur une semaine -’entre 5-10 leçons. La fréquence des séries de leçons est toutes les deux à huit semaines, selon la situation de votre enfant. Occasionnellement votre enfant pourrait recevoir deux leçons en une journée, le matin et l’après midi. Anat Baniel a découvert que dans ce processus intensif les enfants peuvent se transformer rapidement en apprentis efficace et qu’ils font l’expérience de changements importants dans leur capacité à se mouvoir, à percevoir, à comprendre, à initier, à penser, à rentrer en relation avec leur environnement et donner du sens à ce qui leur arrive.

Après entre 3-5 leçons c’est habituellement clair si l’enfant bénéficie des leçons. Si les parents ainsi que le praticien Anat Baniel Méthode Pour Enfants ressentent que cela vaut la peine de continuer, alors un plan de leçons pour l’enfant est mis en place. La première leçon dure environ une heure. Les leçons consécutives sont programmées pour 45 minutes.

Au fur et à mesure que votre enfant progresse, on ajuste le programme de votre enfant. Habituellement la fréquence et le nombre de leçons diminuent. On vous demandera peut être de temporairement arrêter d’autres modalités de traitements sauf si elles sont médicalement exigées. On vous demandera également de ne pas mettre l’enfant dans des positions qu’il/elle n’a pas la capacité de se mettre et en sortir seule. Très souvent on demande d’arrêter l’utilisation d’atèle orthopédique, de verticalisateur, etc. tout au moins au début.